Rechercher
  • Stéphanie Jollien

PARCOURS DE BATTANTE : FEMME AU-DELÀ DE LA MALADIE

Un témoignage de Stéphanie Vachoux, Infirmière HES


"Les traitements m'aplatissent comme des rouleaux compresseurs. Le corps, intoxiqué, lutte plusieurs jours de suite pour se relever. A chaque fois, il renaît. Ce corps n’effectue plus que le minimum vital : le laver pour éviter de puer la maladie, se forcer à aller aux toilettes, boire 2L par jour pour ne pas flinguer les reins, éviter de tout revomir droit derrière, manger au minimum, ne pas vomir à nouveau, et éviter de se casser la figure sur un vertige se manifestant au plus mauvais moment. Au milieu d’un escalier ou avec une tasse à la main.

Je me demande ce qu’il reste dans ces moments-là. Peut-être une petite musique dans ma tête, ou une pensée agréable qui tout à coup traverse mon esprit embrumé. Le bruit de la pluie. Les paroles de mes parents palabrant de longues minutes sur tout et rien, en bas, au salon…

Les soins à ce corps n’en finissent pas : la bouche, les oreilles, le nez, les yeux, la peau… Soins des plaies qui s’ouvrent, la peau n’en peut plus de reprendre le processus de cicatrisation à zéro en continu.

Le corps intoxiqué se rajoute au corps habituel, qui continue à avoir ses règles, ses désirs, ses besoins. Mon esprit ne sait plus où donner de la tête.

Il y a des moments où je n’en peux plus, mais je n’ai jamais regretté ces choix. Je sais pourquoi je fais tout ça : je veux pouvoir vivre une vie où je pourrai choisir de faire des enfants, de changer de travail ou de me lancer dans un nouveau plat ou un bricolage. Je veux une vie où je peux passer du temps avec mes amis et ma famille sans avoir toujours mal ou être fatiguée. Une vie où certes l’absurdité aura toute sa place ; je ne pourrai jamais oublier le non-sens de la maladie ni la profonde réalité qui est que nous n’avons que peu d’emprise sur le fonctionnement de notre monde. Pourtant, nous avons aussi un impact, un choix possible, dans ce non-sens. Nous avons le choix de la couleur. Je ne peins pas la toile de ma vie seule, certains coups de pinceaux seront faits par d’autres, mais j’ai le choix de la couleur. J’ai le choix de faire avec ou de recouvrir.

A travers son travail d’Artiste, Stéph va utiliser ma peau comme support, un support couvert de cicatrices, qui recouvre un corps qui m’a échappé durant trop longtemps, et que le cancer a fait renaître. Ses coups de pinceaux seront comme autant de choix que j’ai fait de diriger ma vie vers la beauté, l’optimisme et la gratitude." Stéphanie Vachoux.


MON EXPERIENCE DU MAQUILLAGE


J'ai eu la chance de participer à une séance de maquillage chez Stéphanie. Tout dans ce moment a été magique : son approche douce et bienveillante, son chez elle, à son image, lumineux et serein et enfin le maquillage en lui-même. La sensation des pinceaux sur la peau qui a été soumise à la radiothérapie, sur les cicatrices, afin de créer un tableau vivant que je n'ai vu qu'à la fin... le maquillage du visage qui fait ressortir une personne que je n'avais plus vue depuis longtemps...Stéphanie a fait ressortir une beauté que la maladie avait amochée, mais qui est au fond toujours là. Merci du fond du coeur!

206 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Créons du changement ! 

Au plaisir d'une croisée des chemins!

© 2020 D'art & de Soins,  tous droits réservés.